Entre la Droite  » people  » et la Gauche  » pipeau  » … le Centre  » responsable  »

La Droite  » people  » :   on ne connait hélas que trop, on dit même parfois qu’elle serait cousine de la  » Gauche caviar « …

Mais depuis 2007, c’est d’abord la méthode et le style Sarkozy et le clientélisme…du bouclier fiscal à l’affaire Bettencourt en passant par les cadeaux-magots, à Tapie par exemple s’il ne fallait en citer qu’un.

C’est  » travailler plus  » pour  » enrichir toujours plus…les mêmes « , c’est à dire ceux qui durant ce quinquennat auront été en proportion beaucoup moins taxés, beaucoup moins pressurés que les classes moyennes ou défavorisées dans leurs besoins prioritaires d’étudier, de se soigner, de se loger et se transporter, de s’assurer, de travailler…

La Droite  » people « , c’est finalement celle qui s’est d’avance partagé le gâteau dès la nuit du Fouquet’s, celle aussi des protégés à géométrie variable selon les besoins du moment,  des commissionnaires  porteurs de valises et des intermédiaires  qui traversent tranquillement les régimes et les frontières… les Bourgi, les Djourhi, les Coulibaly ou les Takieddine.

La  » Gauche pipeau  » :  c’est bien sûr une Gauche sincère, mais qui peut raisonnablement croire aujourd’hui à ses surenchères de promesses dans le contexte des difficultés économiques et financières et des déficits publics abyssaux que les pays d’Europe, dans leur ensemble, devront durablement affronter ?..
Demain, on ne rasera pas gratis…on rasera forcément plus cher, quoi que promettent les candidats de gauche à l’élection présidentielle.
Un peu comme un  » Habemus Papam ! « … on entend aujourd’hui à gauche un  » Habemus Hollandam ! « .
Mais une Gauche qui dépense d’avance pour être élue et prône pour 2012 le retour à la retraite à 60 ans, la création de 300 000 emplois jeunes, l’augmentation de 60 000 postes d’enseignants en 5 ans, des allocations d’études pour tous les étudiants et les jeunes professionnels, une augmentation de 30 à 40% du budget de la Culture, etc.. oublie simplement de prendre en compte l’état réel dans lequel sera la France en mai 2012 !..

Entre ces deux prétendants traditionnels au pouvoir suprême, enlisés dans leurs idéologies stériles et immuablement opposées…la nouvelle donne économique et politique actuelle remet en lumière les valeurs et les projets d’un Centre humaniste et réaliste rassemblant tous ceux qui rejettent à la fois promesses et inégalités, dirigisme inadapté et libéralisme sans lois…
Un Centre enfin indépendant et résolu sur son projet de société, un Centre de convictions mais rassembleur autour de notions de vérité, de réalisme politique, d’effort équitablement partagé, d’innovation et de créativité, de création d’offres multipliées plutôt que de consommation forcée, d’ouverture au monde et à ses opportunités plutôt que de repli sur soi d’avance condamné…
Pas un Centre des petits arrangements et des tactiques en fonction de ses intérêts et des mouvements de majorités, pas un Centre des étiquettes réversibles et des opinions reniées, pas un Centre de Radicaux rangés d’avance derrière un deuxième tour UMP ou de  Nouveaux centres  que le seul appât des  » portefeuilles  » a fini par désorienter…
Face aux nouveaux défis économiques et sociaux posés à notre société, un très large rassemblement des déçus de notre système politique bipolaire est en train de se constituer…
Pour avoir prévu de longue date l’essentiel de ce qui arrive à nos sociétés et pour avoir su garder avec ténacité son indépendance,  sa liberté de réflexion et d’opinion…François Bayrou est aujourd’hui en mesure de représenter ce nouvel axe central de notre paysage politique…
… Annoncer des efforts partagés par tous et sur la durée plutôt que de vaines promesses, ramener et redévelopper en France une production industrielle innovante et de qualité, consolider et favoriser un réseau de PME performantes et durables, rendre par tous les moyens nos exportations plus dynamiques et plus attractives pour le monde entier, augmenter courageusement notre taux de TVA de 2% pour compenser efficacement nos déficits budgétaires, graver dans la constitution, comme il l’a proposé bien avant tous, l’obligation prioritaire et à tous les niveaux de résorber notre dette publique et renforcer ainsi l’équilibre social des générations futures,  tout entreprendre pour rendre à notre pays l’éducation la meilleure du monde qu’elle n’aurait jamais dû  » brader « , seule garante pour l’avenir de notre compétitivité, de notre niveau de vie et de notre rayonnement économique et culturel international…
…rendre à la vie politique son sens premier, sa mesure,  son bon sens,  sa vision, sa justice, sa morale et son honnêteté …

… voilà quelques lignes de force, parmi d’autres bien sûr, que François Bayrou développe dans son ouvrage   » 2012  Etat d’urgence « …

Le programme d’un Centre rassemblé, ambitieux et visionnaire pour les années qui viennent…
Celui d’un combat et d’une victoire devenus nécessaires !

Francis PONT
14 / 9 / 2011



Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Points de vue. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire