Le Sénat bascule à gauche et légitime la majorité centrale

Pour la première fois de l’histoire de la Ve République, le Sénat a basculé du côté des socialistes et de ses alliés ce dimanche 25 septembre 2011.

Beaucoup de commentateurs se sont moqués de cette annonce, le « Ensemble tout devient possible » de Nicolas Sarkozy devenait un « Ensemble, tout devient possible, même un Sénat socialiste ».

Cet évènement sans précédent est significatif du changement profond du pouvoir dans les collectivités sur ces 10 dernières années. Le Sénat reflète nos collectivités françaises pour la plupart aux mains des socialistes. Le Sénat se retrouve ainsi avec  177 sénateurs de « gauche » avec une nouvelle majorité absolue.

Le groupe Union Centriste qui  rassemble les centristes et démocrates perd 3 sièges et se maintient à 25 parlementaires, restant un groupe qui pèsera systématiquement sur les majorités. On peut féliciter au passage les élus démocrates, la très belle réélection de Jacqueline Gourault au 1e tour dans le Loir-et-Cher ainsi que la nouvelle élection de Jean-Jacques Lasserre dans les Pyrénées-Atlantiques.

Sur la problématique des sénatoriales, le changement de majorité pose tout de même une question essentielle. Est-on prêt en 2012 à voir, si les socialistes emportés l’élection présidentielle, une France totalement PS, sans contrepoids, de la commune jusqu’au sommet de l’Etat en passant par les départements, les régions et les parlements ?

La situation actuelle légitime la majorité centrale défendue par François Bayrou. La France ne peut se construire en laissant de côté la moitié des français. L’UMP a essayé de le faire, si le PS gouverne toutes les strates du pays, il sera sans aucun doute tenté de le faire à son tour. Dans cet imbroglio, seul un rassemblement de forces modérées du pays permettra de relever les défis de l’avenir.

Les prochaines semaines seront décisives et ne manqueront pas de nous rappeler cette réalité.

David Guillerm

David Guillerm

Militant breton passionné par les sujets de société et le web. Délégué national à la communication des Jeunes Démocrates.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire