LA LOI et son ESPRIT !! (Gérard DUMONT)

2005 / 2015 Une exigence légale dont nous sommes tous acteurs et dépositaires, une posture qui va bien au delà des textes….

 

Dans un pays ou 10 % de la population porte un handicap  variable, évolutif, souvent lourd et définitif la notion d’accessibilité  est fondamentale, prioritaire, pour les personnes à autonomie et mobilité réduite

Cette  situation impacte déjà les  besoins  bien identifiés des  plus jeunes et générations médianes    pour lesquelles l’accès aux lieux de vie  est  totalement impératif   , de la scolarité à l’activité professionnelle, médicale ,  culturelle  et  associative bref une nécessité  humaine  tout simplement

On constate de plus en plus  chaque jour en terme de convergence de besoins architecturaux et urbains , qu’une  part significative de la demande   (en  forte progression )  touche  physiquement, socialement une population de personnes âgées en recherche d’aménagements  «  multifonctions »   leur permettant , avec les aides humaines et techniques,  de  bien vivre la cité dans tous ses apports

En d’autres termes, l’aménagement urbain et péri- urbain  privilégiant l’accessibilité, facilitant la vie collective d’un territoire,  est nécessaire et  pertinent  puisque   chaque progrès constaté dans ce domaine impacte tout

Un village, une ville et ses quartiers prenant en compte cette problématique devient riche de ses échanges humains, sociaux et économiques  de ses possibles  qui  ne peuvent que  générer  des  futurs féconds   par exemple :  la création ou la reprise  d’activités ou d’entreprises  par les personnes handicapées,     que finance régulièrement avec d’autres acteurs  l’AGEFIPH ( laquelle constate pour ses seules interventions des taux de pérennité à 5 ans supérieurs ou égaux à 60 %.. )

sont la .preuve d’une volonté tenace des handicapés  porteurs de projets,  de prendre les reines de leur destin,

Ceci  veut dire  qu’un aménagement  intelligent, des transports adaptés, des locaux accessibles et évolutifs, sont  la preuve par l’évidence que l’accident de la vie s’il est un frein,  n’est en rien un empêchement d’agir  de construire  ou reconstruire quelque chose

Quelles que soient les équipes auxquelles les citoyens ont donné mandats pour gérer la cité,

L’accessibilité  est  un dénominateur commun pour lequel  sur la durée tout  doit faire  consensus,

Nous devons être vigilants sur l’esprit, l’application et la lettre de la loi  comme des  moyens matériels et humains  facilitant  ce qui participe au mieux vivre ensemble

C’est bien cette obligation collective de l’accessibilité qu’il faut marteler, c’est une démarche citoyenne et le réseau associatif est la pour la suivre avec constance et détermination.

Gérard DUMONT

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Points de vue. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire