Hongrie : A ce niveau, ce n’est plus une dérive : c’est un acte de rupture

Jean-Luc Bennahmias
Hongrie : A ce niveau, ce n’est plus une dérive : c’est un acte de rupture
L’Union Européenne est bousculée de toutes parts. On avait déjà la crise financière, boursière et  économique, l’implication de l’extrême droite grecque à des postes de responsabilité : Nous avons maintenant le délitement de la démocratie hongroise.
La Hongrie du Président ultra-conservateur Viktor Orban vient donc d’entériner sa nouvelle Constitution. Nous sommes donc ici devant un triste manquement, à l’esprit comme à la lettre, des règles communes qui nous unissent.
La liberté de la presse pas plus que le pluralisme politique ne sont des options pour la démocratie européenne. Ce qui se déroule en Hongrie est simplement inacceptable. A ce niveau de recul sur des sujets fondamentaux, on se demande encore si M.Orban peut aller plus loin dans le piétinement des principes démocratiques.  
L’Union européenne, constituée dans ses instances par la Commission européenne, le Conseil européen et le Parlement européen, doivent instamment faire preuve de solidarité avec les démocrates hongrois et pour ce qui est de M.Orban, de faire preuve de la plus grande fermeté.
Qui plus est, nous serions bien inspirés de tirer aussi vite que possible, les leçons de notre fonctionnement commun. Que reste-il des critères d’adhésion lorsque l’on est devenu membre de la famille européenne ?
 
Jean-Luc Bennahmias
Député européen
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Action Nationale. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire