L’éducation en mouvement (par Mathieu GALVEZ)

 

Toutes les interrogations que nous nous posons sur l’éducation, nous invitent à reformuler une proposition éducativo-pédagogique qui réponde aux besoins de la nouvelle génération émergente.
La nouvelle donne comportementale chez les enfants et les adolescents appelle à un changement en matière d’éducation et de santé pour la société, un changement qui nous concerne tous, car chacun de nous en est le protagoniste.
Cela signifie qu’il revient à tout un chacun d’appréhender ces nouveaux comportements, tant au niveau familial qu’à l’école ou en centre de loisirs. Nous devons sentir, intégrer et vivre ces nouvelles valeurs que véhicule la nouvelle génération d’enfants.

 

En tant qu’animateur socio-culturel, j’ai pu observer que sur de nombreux plans, les enfants de notre époque sont très différents de ceux d’autrefois.
Tous d’abord je constate qu’ils sont beaucoup plus grands en taille, ensuite que ces enfants ont une intelligence particulière qui surprend souvent leurs propres parents. Leur émotionnel et leur besoin d’affection sont plus développés, ils nous surprennent par leur réflexion et leur facilité pour apprendre ; franchement j’observe chez beaucoup de parents que ce qu’ils leurs apprennent ne suffit pas, ils assimilent tellement vite qu’ils veulent tous de suite aller plus loin, ils s’intéressent à des sujets « d’adultes » plus facilement aussi.

 

En observant les enfants en centre de loisirs, je constate que ces enfants viennent au monde avec des capacités et des missions très importantes, car l’humanité dans son ensemble traverse une période de grands changements (crise majeur et structurel) ce sont eux les futurs citoyens.

 

Dans notre pays le niveau de l’éducation a baissé tous simplement parce que l’Éducation National n’encourage plus les parents et les enseignants, il faut que l’éducation soit prise dans le bon sens ce qui veut dire tous d’abord avec humilité envers le corps parental et enseignant = plus de compréhension et d’écoute.
Pourquoi plus d’écoute ? Parce qu’il faut accompagner les parents dans leurs démarches, il n’y a pas de mauvais parents ou de mauvais enseignants.

 

Oui il faut dire la vérité sur notre système éducatif en France, dans beaucoup d’école prédominent la routine, la fatigue et l’ennui. Il est quand même préoccupant de voir des classes évoluer dans un cadre tellement traditionaliste, alors oui notre système est en retard sur son temps ; il s’agit maintenant de rattraper le temps perdu.
Oui il faut un changement, mais l’important est d’opérer un changement progressif dans les pensées et les attitudes :

  • Des enseignants
  • Des élèves
  • Des parents et de leurs représentants
  • De la société dans son ensemble
  •  

    Il faut remplacer l’école du discours, des exposés, avec ses dogmes, en école ACTIVE, DÉMOCRATIQUE, OUVERTE ET CRÉATIVE.

     

    C’est avec humilité que je vous dis que si les professeurs qui n’accepte pas ces changements courent le risque de se voir rejeter à plus ou moins long terme.
    Pour moi le nouveau système éducatif doit englober les connaissances, mais aussi la construction permanente des valeurs éthiques, civiques et morales ainsi que la créativité.

     

    Mes chers amis nous devons assumer en toute responsabilité les défis d’aujourd’hui, assumer le rôle que l’époque nous impose, au-delà de toute réforme de l’Éducation, cela implique de briser définitivement toutes les idées préconçus.

    L’époque actuelle exige mes chers amis en tant que politique de nous engager avec passion

     

    Mathieu GALVEZ

    Partager sur
    • Partager via Facebook
    • Partager via Google
    • Partager via Twitter
    • Partager via Email
    Cette entrée a été publiée dans Points de vue. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire