Extrait de la déclaration de Rosalie KERDO aux membres de l’exécutif national du MODEM*

(Après nos mésaventures électorales et notre succession d’échecs), Je me permets de vous affirmer :

  1. Que si la bipolarisation est une incongruité pour nous alors, le centre peut en être aussi …il est aujourd’hui nécessaire de redonner tout son sens au « mouvement démocrate » tel qu’on l’a voulu, tel que François l’a pensé c’est-à-dire un mouvement d’intérêt collectif qui ne retient que ce qui rassemble et non ce qui différencie.

  1. Il n’y aurait aucun sens ni aucun avantage pour le MODEM aujourd’hui, à rejoindre la majorité présidentielle; Ne serait-ce pas là une manière de renoncer à tous les combats ardus que nous avons jusqu’ici menés avec courage et détermination ?

  1. Oui, nous devons repenser notre mouvement politique (Comment appréhender les territoires, comment faire émerger de nouvelles personnalités au sein de notre corpus, comment recréer un lien de confiance entre les instances- organes, nationaux et les départements etc…)

Nous avons échoué en termes de stratégie …Nous avons à tort pensé qu’il nous suffisait de tourner le dos au socle de base du Modem, faire appel à des personnalités post Centre/UMP ou d’autres au sein même de notre mouvement, à la popularité déclinante ou quasi inexistante, pour conquérir le peuple.

Pourtant tant d’autres bien plus intéressantes, auraient pu être mises en avant pour défendre avec un peu plus de vigueur, de conviction et de résultats, tous ces sujets de campagne lancés par François et lâchement coopés par les autres !

Nos jeunes n’ont pas non plus bénéficié de toute la place qui aurait pu leur être faite en dehors des fonctions strictement organisationnelles. Enfin, nous avons fait une campagne peut-être un peu trop parisienne laissant François courir les territoires souvent de façon éclair et bousculée…

  1. Plus que tout, François est dynamique, réaliste et apprécié; Nous devons prendre nos responsabilités et ne plus le laisser subir les coups lorsque les choses marchent moins bien. Il doit être préservé pas flatté. Pour y parvenir, je reste persuadée qu’il doit être au dessus du parti… Dire cela ne sous entend nullement, demander sa tête sauf pour les esprits tordus.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Action. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire