Pour le MoDem 26, les femmes sont indispensables pour construire son projet de territoire

AliceLeMoal-light
A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, le MoDem 26 a tenu une rencontre de travail autour de l’engagement des femmes dans la vie politique, en présence notamment de la déléguée départementale Adeline Kargue , militante MoDem depuis toujours, et de la secrétaire générale adjointe du MoDem Alice Le Moal, conseillère départementale des hauts de seine et élue déléguée aux droits des femmes dans sa commune/à Clichy.

Adeline Kargue a souligné que les femmes étaient résolument tournées vers l’avenir et le bien commun plus que par la recherche de pouvoir, sachant faire preuve de créativité tout en restant pragmatiques.
Pour Alice Le Moal, « la place des femmes en politique s’accroît et c’est une bonne nouvelle, en revanche les postes exécutifs (maires, présidents d’agglomération, de conseils départementaux…) sont encore largement détenus par des hommes, des biais persistent dès lors dans l’élaboration de politiques publiques », auxquelles les femmes sont encore insuffisamment associées. »
Olivier Gafa, a quant à lui insisté sur fait que le travail des militantes et des élues MoDem nous montre que les femmes dégagent de l’intelligence collective. « Ce que nous ressentons sur le terrain, le MIT (le célèbre Massachusetts Institue of Technologie des USA) l’a démontré avec une étude très sérieuse sur l’intelligence collective. Cette étude montre que le succès d’un groupe est complètement corrélé à la capacité des membres du groupe à s’écouter se respecter, se sentir reconnu ainsi qu’au nombre de femmes dans le groupe ! »
Le travail de nos élues et de nos militantes nous a aussi montré que les hommes ne pensaient pas forcement à tout et que sur les questions sociales tout particulièrement les femmes pouvaient avoir une approche différente des hommes : en étant beaucoup plus pragmatiques et toujours à la recherche d’une solution pertinente pour la collectivité.
La parité oblige les partis politiques à laisser de la place aux femmes sur les « listes ». Au MoDem, notre approche est différente. Nous recherchons la parité dès la construction des projets car nous savons que leur participation active est indispensable à la construction d’un territoire de liberté, de solidarité, de justice, de responsabilité orientée vers l’épanouissement des personnes. C’est la raison pour laquelle nous avons l’ambition de porter à 50 % la part des femmes parmi nos adhérents. C’est ambitieux, mais un avoir un projet politique n’est-ce pas avoir une grande ambition collective ?

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Actualité. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire